Autantik.spa

Une bulle de bien étre ... 
coiffure, barbier, esthétique massages & spa

Massage sportif Musculaire

(arnica + rouleau pression énergique ! décongestion musculaire)

15 minutes 25 euros 
30 minutes 45 euros 
60 minutes 70 euros

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les massages sportifs n’ont pas que des bienfaits physiques. 
En voici quelques exemples:
Préparer en douceur muscles et articulations avant l’effort
Détecter les tensions, en déduire les postures à corriger
Limiter les courbatures
Retrouver la souplesse et l’élasticité des muscles et articulations
Renouer avec les sensations du corps, mieux le comprendre pour mieux anticiper ses besoins, et donc, éviter les blessures (fractures de fatigue, tendinites, déchirures musculaires…)
Stimuler la circulation sanguine pour une meilleure récupération musculaire et un meilleur rendement
accélérer la récupération des muscles « stressés » par l’effort
Rassurer, réconforter, apporter une relaxation profonde (même hors compétition, chaque sportif subit une pression psychologique par rapport à ses attentes et à ses résultats). 
Le massage lutte également contre la perte de confiance en soit.

Ventouses et Gua Sha

Cupping therapy : se soigner grâce aux ventouses 
(rubrique explicative)
certificat de chez kinélille foamtion obtenue en 2019

1h Relaxation aux ventouses et Huiles Chaudes 70 euros 
(détente) 

Ventouses Et Gua Sha  Traitements 
30 minutes petite Zone 40 euros 
1h Grande Zone de 60 à  80 euros


Grâce aux ventouses, on peut travailler aussi bien sur l’aspect énergétique que mécanique.
Pour l’aspect énergétique, on s’intéresse aux méridiens et aux points d’acupuncture, qui sont généralement situés au niveau du dos.
 Le but est de réguler l’énergie de certains organes.

On peut également travailler sur le côté mécanique du corps pour soulager notamment les douleurs (torticolis, problèmes de dos). 

Les ventouses sont efficaces aussi sur les rhumatismes, ou pour venir à bout d’une sciatique , Là aussi pour travailler sur l'aspect mécanique, on sera sur des points situés au niveau du dos, et plus rarement au niveau du ventre. 
Le praticien peut se focaliser sur des points liés à la rate, au foie ou à l’estomac, en cas de troubles chroniques.
Par exemple, les personnes sujettes aux ballonnements, qui ont une faiblesse digestive, peuvent faire appel aux ventouses pour relancer certains organes plus faibles, les renforcer et ainsi optimiser la digestion.

Les ventouses permettent également de se détendre,en travaillant sur les tensions musculaires, et en faisant sauter les blocages aussi bien au niveau des muscles profonds, que des énergies, qui stagnent à certains endroits du corps.
On relance en quelque sorte « la machine », en tonifiant ces énergies.

Les vertus de la cupping therapy sont nombreuses, puisque ce serait efficace aussi en cas de troubles du sommeil et cela fonctionnerait contre le rhume. D’ailleurs, on peut constater après une séance, que les marques sont plus foncées au niveau des points liés aux infections respiratoires.
Côté minceur aussi, les bienfaits existent : le patient peut travailler sur l’aspect de la cellulite mais également sur les points en lien avec la prise de poids. Un drainage lymphatique peut aussi être fait. Après avoir « cassé » la cellulite.


 Les ventouses 
Comment ça fonctionne ?



Une séance commence toujours par un bilan.
 Le praticien définit les besoins du patient, et opte pour la technique de ventouses la plus adaptée, en fonction de la pathologie à traiter.
 Il choisit aussi comment il va doser l’intensité lors de l’application, s’il va plutôt « disperser » ou « tonifier »
 les énergies, et il sélectionne ensuite les points sur lesquels il va se focaliser.

Il existe plusieurs types de « ventouses »
 Certaines sont en verre ou en bambou et on en trouve désormais en plastique.
 Mais les ventouses dites « traditionnelles » restent celles en verre ou en bambou.

A chaud : Le praticien prend un coton imbibé d’alcool, qu’il allume avant de le glisser dans la ventouse, ce qui va provoquer un appel d’air au contact de la peau. Une succion se crée. 
Ce n’est pas censé être douloureux, mais cela peut être surprenant les premières fois.
 Il est possible de ressentir une sensation de chaleur, mais jamais de brûlure. 
La succion aspire les tissus, les muscles, et crée un appel de sang, et celui-ci se concentre au niveau de la ventouse.

Trois techniques existent pour l’application :

La ventouse « éclair » : on pose et on enlève juste après la ventouse, pour renouveler le geste plusieurs fois à différents endroits.

La ventouse « glissante » : on pose la ventouse sur le dos, on la fait glisser pendant la succion. Là, la vitesse de déplacement et la direction dépendent de la pathologie à traiter.

La ventouse « fixe » : on pose la ventouse pour créer la succion, puis on attend, pas plus de 5 à 15  minutes traitantes .

Après ces 5 à 15 minutes, on retire les ventouses, ce qui permet de « disperser la stagnation » et 
de relancer la circulation sanguine, et les énergies.

Quelques marques rouge foncé peuvent parfois apparaître, mais rien de grave.
 Au contraire, ce sont les toxines qui apparaissent à la surface de la peau, et ces marques disparaissent en environ une semaine, tout dépend des personnes.

Le bon conseil : 
Si l’idée des ventouses vous tente, mais que vous êtes un peu réticente à l’idée d’avoir des marques sur le corps, vous pouvez prendre en prévention de l’Arnica sous forme de granules homéopathiques, avant et après votre séance. 
Sinon, vous pouvez préparer un mélange de quelques gouttes d’huiles essentielles d’hélicryse italienne associées à une huile végétale, que vous appliquez localement après la séance, sur les zones où les ventouses ont été appliquées. 
Particulièrement recommandées pour les personnes sujettes aux bleus !
Les contre-indications
Il n’y a pas de contre-indication particulière, si ce n’est pour les femmes enceintes. Aussi, les personnes qui ont tendance à faire des varicesdoivent éviter de le faire sur les jambes, et celles qui prennent des anticoagulants devraient choisir une autre technique (car les bleus risquent d’être impressionnants !).



GUA SHA

comment ça fonctionne ?


Le gua sha est une thérapie alternative naturelle et une technique de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) qui consiste à racler votre peau avec un outil de massage pour améliorer votre circulation. Cette ancienne technique de guérison chinoise peut offrir une approche unique pour améliorer la santé en abordant des problèmes tels que la douleur chronique.

Le praticien en gua sha, racle votre peau avec des mouvements courts ou longs pour stimuler la microcirculation des tissus mous, ce qui augmente le flux sanguin. Ils effectuent ces mouvements avec un instrument aux bords lisses appelé outil de massage gua. Le technicien applique de l’huile de massage sur votre peau, puis l’utilise pour racler votre peau de façon répétée dans un mouvement descendant.

Le gua sha est destiné à lutter contre l’énergie stagnante, appelée chi, dans le corps qui, de l’avis des praticiens, pourrait être responsable de l’inflammation. L’inflammation est la cause sous-jacente de plusieurs affections associées à la douleur chronique. 

On pense que frotter la surface de la peau aide à casser cette énergie, à réduire l’inflammation et à favoriser la guérison.


Le gua sha est généralement pratiqué sur le dos, les fesses, le cou, les bras et les jambes d’une personne. Une version douce de celui-ci est même utilisée sur le visage comme technique du visage. Votre praticien en gua sha peut appliquer une légère pression et augmenter progressivement l’intensité pour déterminer la force que vous pouvez supporter.


Quels sont les bienfaits du gua sha ?


Le gua sha peut réduire l’inflammation, il est donc souvent utilisé pour traiter les affections provoquant des douleurs chroniques, telles que l’arthrite et la fibromyalgie, ainsi que celles provoquant des douleurs musculaires et articulaires.

Le gua sha peut également soulager les symptômes d’autres affections :


 Migraines

Si vos migraines ne répondent pas aux médicaments, le gua sha peut vous aider. Dans une étude, une femme de 72 ans vivant avec des maux de tête chroniques a reçu du gua sha sur une période de 14 jours. Ses migraines se sont améliorées au cours de cette période, ce qui suggère que cette ancienne technique de guérison pourrait être un remède efficace contre les maux de tête. Plus de recherches sont nécessaires.


Engorgement du sein

L’engorgement du sein est une affection vécue par de nombreuses femmes qui allaitent. C’est à ce moment que les seins débordent de lait. Cela se produit généralement au cours des premières semaines d’allaitement ou si la mère ne peut pas allaiter son bébé pour une raison quelconque. Les seins deviennent enflés et douloureux, ce qui complique la tétée des bébés. Ceci est généralement une condition temporaire.

les femmes recevaient du gua sha à partir du deuxième jour après l’accouchement jusqu’à leur sortie de l’hôpital. L’hôpital a fait un suivi auprès de ces femmes dans les semaines qui ont suivi l’accouchement et a constaté que beaucoup de cas d’engorgement, de gonflement du sein et de malaises étaient moins nombreux. Cela leur facilitait l’allaitement.


 Douleur au cou

La technique du gua sha peut également s’avérer efficace pour remédier à la douleur chronique au cou. Un groupe de 48 personnes a reçu du gua sha et l’autre groupe a utilisé un coussin chauffant thermique pour traiter les douleurs au cou. Après une semaine, les participants qui ont reçu du gua sha ont signalé moins de douleur que le groupe qui n’en avait pas reçu.


Syndrome de périménopause

La périménopause survient lorsque les femmes se rapprochent de la ménopause. Les symptômes incluent :

  • insomnie
  • périodes irrégulières
  • anxiété
  • fatigue
  • bouffées de chaleur

une étude a examiné 80 femmes présentant des symptômes de périménopause. Le premier groupe a reçu des traitements de gua sha de 15 minutes une fois par semaine, en association avec un traitement conventionnel, pendant huit semaines. Le groupe témoin n’a reçu qu’un traitement conventionnel.

À la fin de l’étude, le premier groupe a signalé une réduction plus importante des symptômes tels que l’insomnie, l’anxiété, la fatigue, les maux de tête et les bouffées de chaleur par rapport au groupe témoin. Les chercheurs pensent que la thérapie gua sha pourrait être un remède sûr et efficace contre ce syndrome.


Est-ce que le gua sha a des effets secondaires ?

En tant que remède naturel, le gua sha est sans danger. Ce n’est pas censé être douloureux, mais la procédure peut changer l’apparence de votre peau. Comme il s’agit de frotter ou de gratter la peau avec un outil de massage, de minuscules vaisseaux sanguins appelés capillaires situés près de la surface de votre peau peuvent éclater. Cela peut provoquer des ecchymoses et des saignements mineurs. Les ecchymoses disparaissent généralement en quelques jours.

Évitez cette technique si vous avez subi une intervention chirurgicale au cours des six dernières semaines.

Les personnes qui prennent des anticoagulants ou qui ont des troubles de la coagulation ne sont pas de bons candidats au gua sha.

Conclusions

Lorsque les traitements conventionnels n’améliorent pas vos symptômes, des recherches suggèrent que le gua sha pourrait peut-être apporter un soulagement.Cette technique peut sembler simple et directe, mais elle ne devrait être réalisée que par un acupuncteur agréé ou un praticien de la médecine chinoiseayant reçu une formation Comme nous Autantik Spa avec kiné lille formation en Decembre 2019. Cela garantit un traitement sûr et approprié

Qui que vous choisissiez, assurez-vous que cette personne a une certification en gua sha. La certification confirme qu’ils ont une connaissance de base de cette pratique de guérison.